Prostitution en France : à la rencontre des travailleurs du sexe

le
4

Cette semaine, nous parlons de la prostitution en France. Une loi récemment votée par le parlement vient d'en changer les règles: désormais, ce ne sont plus les travailleurs et travailleuses du sexe qui sont considérés comme des délinquants, mais leurs clients. Ce nouvel état de fait rencontre une vive opposition de la part de plusieurs collectifs de prostitués et ONG. Nous allons voir pourquoi.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2845197 il y a 7 mois

    Si je comprends bien cette loi et ce que Sibile nous explique j'en déduis que maintenant coucher avec son patron pour obtenir un poste ou avec le réalisateur pour obtenir le rôle va envoyer le boss devant le juge! J'ai tout bien compris ou promotion canapé n'est pas concernée par la loi?

  • davidpec il y a 7 mois

    Les gens intelligents ne peuvent que rester quand même abasourdis par cette loi qui est passée concernant la pénalisation des clients de prostitués. La loi abolit le racolage passif de 2003 (ce qui est une très bonne chose) mais également le racolage public institué en 1946. Résultat des courses : il est désormais parfaitement légal pour un prostitué de racoler, d'aborder et de provoquer pour un service sexuel contre rémunération. En revanche, si le potentiel client dit « oui » à la proposition

  • f.fluidi il y a 7 mois

    C bien plat cette vidéo... On comprend qu'il y a les prostituées qui choississent de le devenir et d'autres qui sont contraintes. La loi fait pas de demi-mesure. Elle n'essaye même pas de comprendre les hommes qui vont voir des prostitués et les considèrent comme des malades. Au fait, Hollande qui va voir une femme 20 ans plus jeune, ce n'est pas de la prostitution ? ridicule

  • sibile il y a 8 mois

    la prostitution n'est pas un "travail", c'est une atteinte à l'intégrité des personnes