Prison avec sursis et inéligibilité requises contre Guérini

le
1
PRISON AVEC SURSIS ET INÉLIGIBILITÉ REQUISES CONTRE GUÉRINI
PRISON AVEC SURSIS ET INÉLIGIBILITÉ REQUISES CONTRE GUÉRINI

MARSEILLE (Reuters) - Six mois de prison avec sursis, 15.000 euros d'amende et un an d'inéligibilité ont été requis lundi à l'encontre de l'ex-responsable socialiste des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini, jugé pour "détournement de fonds publics" dans une affaire de licenciement présumé frauduleux.

Le président du conseil général, réélu fin septembre sénateur, est soupçonné d'avoir "arrangé" en 2011 le licenciement de Jean-David Ciot, ancien membre de son cabinet, élu depuis député PS d'Aix-en-Provence et actuel responsable de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône.

La même peine a été requise à l'encontre du député socialiste poursuivi pour des faits de "recel".

(Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • AND.KOTE le lundi 13 oct 2014 à 13:59

    Appel, cassation, cour europeenne, pas fini avant 5 ans minimum, encore du temps pour se remplir les poches