Prise d'otages de Sydney : les selfies de la honte

le
0
Capture d'écran du compte Twitter du Daily Mail Australia. Un homme fait un selfie à Sydney, devant les lieux de la prise d'otages.
Capture d'écran du compte Twitter du Daily Mail Australia. Un homme fait un selfie à Sydney, devant les lieux de la prise d'otages.

"Siege selfie of shame : people queue to pose for pictures of themselves at scene of Sydney terror" (Les selfies de la honte : les gens font la queue pour prendre des photos d'eux-mêmes sur la scène de la prise d'otages de Sydney), écrit le correspondant australien du Daily Mail, en titre de son article. John Carney décrit, photos à l'appui, comment une foule de touristes et de badauds a profité de la prise d'otages, qui s'est achevée dans le sang, pour prendre des selfies.Ces dernières heures à Sydney, la mode n'était pas aux selfies devant Harbour Bridge ou l'impressionnant opéra de la ville, mais plutôt aux clichés narcissiques pris devant les lieux où dix-sept otages étaient retenus par un forcené. Ces photos ont inondé les réseaux sociaux. Et le Daily Mail Australia en a publié un florilège, glané sur les comptes Twitter ou Instagram de ces badauds fascinés.Grands sourires et instantanés devant les ambulancesLes images montrent ces personnes, arborant sourires ou pouces levés, posant seules ou en groupe devant le café cerné par la police. Certains préféraient encore se coller aux caméras de télévision, pour un effet "au coeur de l'événement" assuré. Ou devant les ambulances, au cas où.De nombreux internautes se sont indignés face à cette déferlante de photos de mauvais goût sur les réseaux sociaux. "Terrifiant, ils ne ressentent donc rien ? Des gens sont retenus en otages à l'intérieur, et tout ce...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant