Prince William : après la mort de Diana, "maman est devenu un simple mot"

le
0
La douleur n?arrive que bien plus tard, a confié le fils de la princesse de Galles.
La douleur n?arrive que bien plus tard, a confié le fils de la princesse de Galles.

Moment d'émotion cette semaine à Londres, lors du dîner de gala de la Child Bereavement UK (CBUK), qui vient en aide aux familles atteintes par le deuil d'un enfant. Le prince William d'Angleterre, parrain de l'association, a rendu hommage à une « ?uvre très chère » à son c?ur, qui avait été soutenue par sa mère, Diana, lors de sa fondation en 1994, soit trois ans avant son tragique décès dans un accident de voiture sous le tunnel de l'Alma à Paris. « Ce que ma mère avait perçu lors de la création de CBUK, et que je comprends à présent, c'est combien le deuil reste la plus douloureuse expérience qu'un enfant ou qu'un parent puisse endurer, a reconnu l'héritier de la couronne d'Angleterre dans son discours officiel. Mais ma mère était déterminée à aider ceux qui y sont confrontés, et elle aurait été fière, comme je le suis, de tout ce que Child Bereavement a accompli durant ces vingt et une dernières années. »

« Au départ, un choc et l'incrédulité »

Il est rare que William, plutôt discret, fasse allusion aussi directement à une blessure personnelle, qui l'a profondément affecté à l'âge de 15 ans, tandis que son frère Harry avait 12 ans. Il y a quelques années, lorsqu'il avait accepté de soutenir cette association, il avait fait part de ce « vide » que l'on ressent après le décès brutal d'un proche, en évoquant « le silence du tabou qu'est la mort ». « Au départ, il y a un immense choc et un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant