Primaires : Clinton et Trump creusent l'écart, Marco Rubio abandonne

le
0
Hillary Clinton et Donald Trump creusent l'écart sur les rivaux dans les primaires américaines.
Hillary Clinton et Donald Trump creusent l'écart sur les rivaux dans les primaires américaines.

Chez les démocrates, on respire. À l'issue des derniers scrutins, la situation s'est éclaircie et la sélection du candidat à l'investiture ne devrait plus tarder. Il n'y avait qu'à voir le sourire triomphant d'Hillary Clinton hier soir et son soulagement manifeste après sa victoire dans quatre des cinq États en jeu. Elle a écrasé Bernie Sanders en Floride, et s'est imposée en Caroline du Nord, dans l'Illinois et surtout dans l'Ohio où son rival pensait avoir des chances, ce qui a fait oublier sa grosse défaite la semaine dernière dans le Michigan. Dans le Missouri, on attend toujours les résultats, car les deux candidats étaient au coude-à-coude. Hillary Clinton peut donc se targuer d'avoir plus de 300 délégués d'avance, ce qui la rend quasiment invincible. Pour que Bernie Sanders l'emporte, il faudrait qu'il gagne tous les scrutins suivants avec d'énormes marges. « On se rapproche de l'investiture du Parti démocrate et de la victoire aux élections de novembre », a-t-elle clamé à ses partisans en Floride avec une voix enrouée qui montrait l'intensité de la campagne ces derniers jours. Elle a aussi félicité le sénateur Sanders pour sa « vigoureuse campagne ». Quant à lui, il n'a pas mentionné dans son discours ses mauvais résultats, préférant parler des prochains scrutins.

Convention « négociée »

Chez les républicains en revanche, c'est de plus en plus confus et la campagne des primaires menace de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant