Primaires américaines : après l'Iowa, la bataille est partie pour durer

le
0
Hillary Clinton et Donald Trump ont été talonnés par leurs poursuivants au caucus de l'Iowa.
Hillary Clinton et Donald Trump ont été talonnés par leurs poursuivants au caucus de l'Iowa.

La conclusion du premier caucus des primaires ? On n'y voit toujours pas plus clair ! Ni les démocrates ni les républicains n'ont désigné de vrai favori, malgré un taux de participation record et les candidats anti-système ont enregistré de très bons scores. Côté démocrate, Hillary Clinton est au coude-à-coude avec Bernie Sanders, le sénateur du Vermont, sans que l'on sache encore quel est le vainqueur. Côté républicain, Ted Cruz s'est imposé avec près de 28 % des voix suivi par Donald Trump à 24,3 %. Mais la grande surprise, c'est le très bon score de Marco Rubio, le jeune sénateur de Floride, qui a recueilli près de 23 % des suffrages alors qu'il était à 15 % dans les sondages. Ce qui fait du coup trois candidats dans un mouchoir de poche.

Comme souvent dans l'Iowa, c'est moins le résultat qui compte que la perception que le reste de l'Amérique a du premier test des élections. Et pour Hillary Clinton qui longtemps a dominé la course et était considérée comme la favorite, c'est un sérieux camouflet, quelle que soit l'issue du scrutin. Cela rappelle un douloureux souvenir. En 2008, elle était arrivée en troisième position, derrière Barack Obama et John Edwards, le premier signe que sa candidature avait du plomb dans l'aile. Quant à Barack Obama, sa victoire l'a propulsé dans les sondages nationaux et a donné un énorme élan à sa campagne. Pour Hillary, c'est d'autant plus embêtant que Bernie Sanders est donné comme...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant