Primaire PS : Montebourg et Hamon, des "irresponsables", selon Henri Emmanuelli

le
1
Benoît Hamon avec Henri Emmanuelli le 4 octobre 2014 à Vieux-Boucau, durant un meeting.
Benoît Hamon avec Henri Emmanuelli le 4 octobre 2014 à Vieux-Boucau, durant un meeting.

Malade, mais toujours le verbe haut, Henri Emmanuelli. À 71 ans, le député des Landes flingue, dans le journal Sud-Ouest, pêle-mêle les candidatures de Benoît Hamon et Arnaud Montebourg, les primaires du PS... Venant de la part du plus ancien cacique de la gauche du PS, le coup de fusil d'Emmanuelli vise directement le dos de Benoît Hamon avec lequel il a pourtant fondé le courant "Un monde d'avance"...

Pas de statut d'héritier

Emmanuelli dénie à ce dernier le statut d'héritier, allant jusqu'à qualifier Montebourg et Hamon d'"irresponsables"... Contacté par Le Point, ce dernier ne s'en formalise pas outre-mesure. "J'ai toujours respecté l'intégrité des convictions d'Emmanuelli. Même quand elles ne me servent pas", répond l'ancien et éphémère ministre de l'Éducation nationale. Pour Emmanuelli, la seule candidature légitime est celle de François Hollande en tant que président sortant. Seul lui importe le rassemblement afin de donner une chance à la gauche d'être présente au second tour. L'avertissement vaut d'ailleurs aussi pour Macron...

La gauche de la gauche se présente non seulement divisée à la primaire (avec les candidatures concurrentes de Montebourg, Hamon, Lienemann, Filoche), mais elle ne bénéficie pas non plus du parrainage du patriarche Emmanuelli. En vérité, le député des Landes est un vieux complice de François Hollande. Les deux hommes, bien qu'idéologiquement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 10 mois

    Un irresponsable donne son avis sur deux irresponsables......