Primaire de la droite : les solutions des candidats contre Daech

le
0
Un djihadiste porte un drapeau de Daech.
Un djihadiste porte un drapeau de Daech.

Le deuxième débat de la primaire à droite, organisé ce jeudi soir, devrait évoquer la question du terrorisme en France. L'occasion pour chaque candidat d'exposer sa recette pour venir à bout de Daech et de livrer sa vision des différentes crises qui traversent le Moyen-Orient. Revue de détail :

Alain Juppé :

Au lendemain des attentats du 13 novembre 2015, l'ancien ministre des Affaires étrangères a déclaré qu'il fallait « écraser Daech ». Pour y parvenir, Alain Juppé propose les mêmes solutions que François Hollande au Moyen-Orient. Longtemps farouche opposant à Bachar el-Assad, l'ancien chef de la diplomatie estime désormais qu'il faut sortir du « ni Bachar ni Daech » et privilégier la lutte contre l'État islamique avec des frappes aériennes. À l'instar de François Hollande, il se montre très sévère vis-à-vis de la Russie, dont il critique la « fuite en avant » à Alep et qu'il accuse de se « rendre complice de crimes de guerre ». L'ancien chef de la diplomatie française estime toutefois : « Nous ne pouvons pas rompre avec Poutine [... et] il ne faut jamais fermer la porte au dialogue. »

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant