Primaire à droite : le grand bazar ?

le
0
Le Premier secrétaire du PS juge que la droite n'a aucun débat interne sérieux.
Le Premier secrétaire du PS juge que la droite n'a aucun débat interne sérieux.

Au lendemain d'un week-end chargé pour Les Répubmicains, qui tenait son Conseil national, mais qui a vu aussi la candidature de Jean-François Copé à la primaire et le ralliement de Jean-Pierre Raffarin à Alain Juppé, Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, a ironisé lundi sur le nombre de candidats qui se bouscule à cette primaire, alors que tous, selon lui, ont le même programme : « Une volonté de casser le modèle français. » « Ils sont sept, bientôt dix, si ce n'est onze. Ce n'est plus une primaire, c'est une équipe de foot », a ironisé Cambadélis sur France Info.

« La droite pense avoir gagné le match »

À droite, a ajouté Jean-Christophe Cambadélis, « il n'y a pas de débat. Quand Nicolas Sarkozy veut faire un débat, ils [ses concurrents] ne sont pas là », a-t-il relevé. En effet, « la droite pense avoir gagné le match », « ils pensent qu'il n'y a pas de présidentielle, celui qui sortira de la primaire pense qu'il sera président de la République. C'est pour cela qu'ils se précipitent tous ».LIRE aussi La ligne Sarkozy : qui est contre ?

Jean-François Copé a annoncé dimanche soir sa candidature à la primaire (20 et 27 novembre). Alain Juppé, François Fillon, Hervé Mariton, Frédéric Lefebvre, Jean-Frédéric Poisson et Nadine Morano se sont déjà déclarés, Nicolas...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant