Primaire à droite : l'astuce de NKM pour avoir ses parrainages

le , mis à jour le
0
NKM cherche des soutiens chez les écologistes.
NKM cherche des soutiens chez les écologistes.

Sans surprise, Nathalie Kosciusko-Morizet est depuis cette semaine officiellement candidate à la primaire à droite. L'ancienne numéro 2 du parti Les Républicains a choisi la Journée internationale des droits des femmes pour faire son annonce. Depuis, les tacles commencent à être distribués, notamment ce matin par Hervé Mariton sur

Public Sénat, également candidat : « Moi, je suis désolé, je suis un homme de droite. Et quand Nathalie Kosciusko-Morizet nous dit qu'être moderne c'est dire Ni droite ni gauche, elle a faux, elle a gravement faux », a déclaré le député de la Drôme.

Il est vrai que NKM avait fustigé le « ni-ni » de Nicolas Sarkozy lors des dernières élections régionales, ce qui lui a d'ailleurs causé sa place au sein du parti. Résultat, aujourd'hui, elle compte faire de ce choix, impopulaire à droite, une force. En effet, comme le souligne 

Marianne

, « il n'est précisé nulle part dans les statuts de la primaire que lesdits parlementaires devront être étiquetés LR ». Une aubaine pour Nathalie Kosciusko-Morizet dont les proches sont sceptiques sur sa capacité à obtenir les parrainages nécessaires à sa candidature. Résultat, d'après Jérôme Peyrat, maire de La Roque-Gageac et proche de la candidate, NKM va élargir son champ de parrainage : « Nous irons à l'UDI demander aux députés de la parrainer. Il y a même...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant