Prêtre pédophile : l'évêque de Bayonne signale une affaire dans son diocèse

le , mis à jour le
0
Mgr Aillet a conseillé à la mère de la victime de faire un signalement, et a fait de même auprès du procureur de la République.
Mgr Aillet a conseillé à la mère de la victime de faire un signalement, et a fait de même auprès du procureur de la République.

Peu à peu, la parole se libère concernant les affaires de pédophilie. Dans la foulée des cas dévoilés ces dernières semaines dans le diocèse de Lyon, les anciens dossiers concernant des prêtres pédophiles remontent à la surface, diocèse après diocèse. D'autant plus que la Conférence des évêques de France a demandé le 12 avril dernier que soit créée dans chacun d'entre eux une cellule d'écoute des victimes, en parallèle de la constitution d'une commission nationale d'expertise indépendante, présidée par Alain Christnacht, ancien directeur de cabinet de Christiane Taubira.

Deux affaires, un même prêtre

Cette fois, c'est à Bayonne qu'une nouvelle affaire de prêtre pédophile remonte à la surface. L'abbé Sarramagnan fait l'objet d'une enquête judiciaire pour agression sexuelle. Les faits : des attouchements sur un neveu mineur durant un camp en Pologne. Sa famille n'avait alors pas souhaité porter plainte, et le prêtre avait fait une première tentative de suicide. Les faits en étaient restés là jusqu'à ces derniers temps.

« Dans la première année de mon épiscopat, j'ai rencontré l'abbé Sarramagnan pour la première fois, en mai 2009, explique Mgr Aillet dans une lettre publiée mercredi soir sur le site du diocèse de Bayonne. Il accomplissait une thérapie et un suivi psychologique qui durera deux années, assorti d'un temps de reprise humaine et spirituelle à l'abbaye de Tournay (de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant