Présidentielle américaine : les couteaux sont tirés

le
0
Entre Ted Cruz et Donald Trump, les échanges ont été particulièrement vifs.
Entre Ted Cruz et Donald Trump, les échanges ont été particulièrement vifs.

Fini, les politesses ! Pour le sixième débat républicain, les sept candidats ont tous dégainé les couteaux. Et pour cause. À moins de trois semaines des primaires de l'Iowa, la course reste imprévisible. Donald Trump se maintient en tête des sondages avec plus de 30 % des intentions de vote au plan national, suivi par Ted Cruz, l'autre candidat anti-establishment, autour de 20 %, et puis loin derrière par les candidats supposés plus modérés, dont Marco Rubio à 13 %.

Jusqu'ici Trump et Cruz, le sénateur du Texas idole de la droite conservatrice religieuse et des Tea Party, avaient évité de s'attaquer mutuellement. Mais jeudi soir le pacte de non-agression a volé en éclat. Tout a commencé quand on a demandé à Cruz, qui est né au Canada d'une mère américaine et d'un père cubain, s'il était éligible comme président. Ce que Donald Trump a, ces derniers jours, plusieurs fois mis en doute. Le sénateur, qui est un excellent débatteur depuis ses années à Princeton, a répondu qu'à l'automne, la question s'était déjà posée et que Trump avait conclu que cela ne violait pas la Constitution. « La Constitution n'a pas changé, mais les chiffres des sondages oui », a-t-il ajouté, en disant que Trump avait ressorti le sujet car il chutait dans l'Iowa où les deux candidats sont au coude-à-coude. Donald Trump a rétorqué que la question de la naissance de Cruz à l'étranger d'un parent non américain restait « un grand point...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant