Présidence de l'UMP : Hervé Mariton apprend à mettre des droites

le
1
Candidat à la présidence de l'UMP, Hervé Mariton jure que son combat est désintéressé et qu'il ne vise pas l'Élysée.
Candidat à la présidence de l'UMP, Hervé Mariton jure que son combat est désintéressé et qu'il ne vise pas l'Élysée.

"Je me lève chaque matin à 5 h 21 !" lance-t-il en rigolant. Hervé Mariton croque dans son croissant à la table d'une brasserie parisienne, puis explique son trait d'humour alambiqué : "Pourquoi 5 h 21 ? Parce que cinq plus deux font sept, et sept plus un font huit ! C'est amusant, non ?" Voilà une blague très polytechnicienne qui doit laisser de marbre plus d'un de ses interlocuteurs... Ses chaussettes orange vif et ses multiples pulls aux couleurs criardes viennent un peu casser l'austérité du député-maire de Crest (Drôme) qui confie avoir été enchanté, dans sa jeunesse, par la lecture de la revue The Economist pour se distraire des mathématiques. Mais voilà, depuis le début de l'été, cet ingénieur en chef des Mines se fait violence pour se détacher de cette image de "techno" froid qui lui colle à la peau. Engagé dans un combat pour prendre la direction de l'UMP, il n'hésite pas à parler cru et à donner des coups à ses rivaux. "Moi, dans mes livres, je ne raconte pas comment ma femme me caresse le sexe. Je présente un réel projet", lâche Mariton en faisant allusion à une scène intime racontée par Bruno Le Maire dans son livre intitulé "Le Ministre" (2004). Et de poursuivre : "Lors du vote à l'Assemblée, Le Maire s'est abstenu sur la loi sur le mariage gay. C'est un discriminant important dans l'affirmation de nos valeurs et de notre projet."

Réseau Manif pour tous

Début septembre, Hervé Mariton a publié Le bonheur...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • j.delan le vendredi 5 sept 2014 à 13:12

    Compte tenu de l'épaisseur de ses chances, il lui faut attaquer son concurrent avec un argument assez nul et pitoyable : PAUVRE de lui