Premiers dérapages pour les petites annonces de Facebook

le , mis à jour le
0
Facebook a lancé lundi 3 octobre Marketplace, sa plateforme de vente et d'achat.
Facebook a lancé lundi 3 octobre Marketplace, sa plateforme de vente et d'achat.

Lancée lundi 3 octobre, Facebook Marketplace, la nouvelle plateforme d'achat et de vente du réseau social, se fait déjà remarquer. Mais pas forcément pour les bonnes raisons. Certains internautes se sont étonnés de trouver des petites annonces vendant de la drogue, des armes, des services de prostitution et même? des bébés hérissons, comme le rapportent le New York Times et la BBC.

Ces annonces enfreignent le règlement de la plateforme qui interdit explicitement la vente d'animaux, de produits stupéfiants, d'alcool, de médicaments, de jeux de hasard avec de l'argent réel, d'armes à feu, d'explosifs ou encore de produits ou services pour adultes.

« Un problème technique »

Facebook a ainsi été contraint de s'excuser pour ces premiers dérapages. Dans un communiqué, une porte-parole de Facebook a expliqué qu'un « problème technique » a empêché le système « d'identifier les publications qui violaient les règles ». Elle a assuré que Facebook travaillait à régler le problème, avant d'exprimer les regrets de l'entreprise : « Nous vous présentons nos excuses pour ce problème. »

Depuis, le problème semble résolu, d'après le magazine américain The Verge, qui n'a pas retrouvé ce genre de contenu illicite. La plateforme Marketplace est pour l'instant uniquement disponible aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande, pour les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant