Poursuites des combats entre Israéliens et Palestiniens à Gaza

le
0
COMBATS ENTRE ISRAÉLIENS ET PALESTINIENS À GAZA
COMBATS ENTRE ISRAÉLIENS ET PALESTINIENS À GAZA

par Nidal al-Mughrabi et Allyn Fisher-Ilan

GAZA/JERUSALEM (Reuters) - Israël a lancé plus de 20 raids aériens samedi sur la bande de Gaza, tuant cinq Palestiniens, tandis que plusieurs roquettes étaient tirées de l'enclave palestinienne en territoire israélien au moment où le conflit entre dans son deuxième mois.

Selon les autorités médicales à Gaza, deux Palestiniens à moto ont été tués dans un des bombardements. Trois mosquées ont par ailleurs été bombardées. Les corps de trois Palestiniens ont été découverts sous les décombres de l'une d'entre elles.

Les frappes aériennes, qui ont duré toute la nuit, ont également touché trois maisons. Les chasseurs israéliens ont également mitraillé des secteurs non habités.

Depuis minuit, l'armée israélienne dit avoir bombardé plus de 30 sites sans en détailler la liste.

Les Palestiniens ont pour leur part tiré six roquettes sur des villes du Sud israélien samedi sans faire de dommages ni de blessés, a indiqué une porte-parole de l'armée israélienne.

Des Palestiniens ont également été tués en Cisjordanie occupée, le territoire fief des nationalistes palestiniens du Fatah et siège de l'Autorité palestinienne. Un Palestinien de 43 ans est mort d'une blessure par balle à la poitrine après des heurts avec l'armée israélienne dans la ville d'Hébron, apprend-on de source médicale.

Un autre Palestinien, âgé de 20 ans, a été abattu vendredi lors d'une manifestation près d'une colonie juive près de Ramallah, apprend-on auprès de l'armée israélienne.

Quant à la médiation égyptienne visant à une reprise de la trêve de 72 heures qui a permis de faire taire les armes israéliennes palestiniennes jusqu'à vendredi matin, aucun signe de progrès ne semblait en vue. Malgré tout, la médiation se poursuit ce samedi.

Au total, Israël dit avoir compté 57 tirs de roquettes palestiniennes en direction de son territoire dans la journée de vendredi. Israël a accusé le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, d'avoir tiré plusieurs roquettes quatre heures environ avant la fin de la trêve qui était prévue à 08h00 locales (05h00 GMT).

Quant aux frappes israéliennes de vendredi sur Gaza, elle font fait cinq morts, dont un garçon de dix ans près d'une mosquée de la ville de Gaza. Les autres victimes été tuées dans le sud de la bande de Gaza. Parmi elles se trouvaient un membre du Djihad islamique. Israël revendique de son côté deux blessés par des tirs de mortiers pour la journée de vendredi.

Selon un bilan fourni par les autorités de Gaza, l'opération "Bordure protectrice" lancée par Israël le 8 juillet après une recrudescence des tirs de roquettes palestiniennes, a fait 1.886 morts côté palestinien, pour la plupart des civils.

L'armée israélienne a dit déplorer 64 morts tandis qu'en Israël, trois civils ont été tués.

(Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant