Pourquoi votons-nous (encore) pour des idiots ?

le
3
Faut-il être bête, ou s'en donner l'air, pour être élu ?
Faut-il être bête, ou s'en donner l'air, pour être élu ?

Nous sommes sans doute très nombreux à nous être posé la question au lendemain des dernières échéances électorales : pourquoi continuer à voter pour des idiots, des candidats sans idées, qui roulent pour eux, ne pensent qu'à être réélus et aux divers avantages associés à leurs mandats, dont ils ne sauraient se passer ? Dit plus simplement : pourquoi encore se fatiguer à voter ? Rappeler que, dans de nombreux pays à travers le monde, le droit de vote n'est pas un droit mais un espoir, n'empêche pas de se dire que, oui, décidément, nous votons pour des idiots, qui plus est pas toujours utiles. Mais posez-vous la question franchement : seriez-vous vraiment prêts à voter pour des candidats intelligents ? Ou encore : ceux qui ne vous semblent pas très futés ne feraient-ils pas semblant d'avoir l'air idiot pour créer un certain sentiment d'empathie envers le "bas peuple" ?USA, Royaume-Uni, France, même combatOutre-Manche, alors que la campagne pour les législatives bat son plein et que la Grande-Bretagne découvre le multipartisme, les commentateurs se posent ces mêmes questions, affligés. Dans les colonnes du Guardian, Dean Burnett approfondit justement les ressorts psychologiques du "vote idiot". Comment des gens en apparence idiots arrivent-ils au sommet de l'État, que ce soit en Grande-Bretagne, aux USA, ou... en France ? Voici les cinq secrets des idiots qui gagnent...1 - La bêtise donne confiance...Et la confiance est convaincante !...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le mardi 7 avr 2015 à 18:25

    il est certain que cela ne vole pas haut parfois dans la classe politique; tous des bénévoles qui passent à la caisse, pendant que le peuple laborieux du privé "trime" et/ou est en chômage

  • frk987 le mardi 7 avr 2015 à 17:59

    Suite : quant aux électeurs, et si un permis de voter existait comme il existe un permis de conduire....peut-être qu'on éliminerait la frange de sombres .... qui polluent la vie politique en élisant n'importe qui.

  • frk987 le mardi 7 avr 2015 à 17:57

    C'est le principe même de la démocratie, qui se présente ? : des grandes gu..eules, des menteurs, des voleurs, posséder ces défauts.et être capable, c'est incompatible. Tant qu'on ne voudra pas mettre la barre des élus à bac+5 MINIMUM, ce sera ainsi......Continuons avec cette fumisterie de 500 signatures pour les présidentielles, alors que le seul critère devrait être les diplômes universitaires et un cursus professionnel dans le PRIVE.