Pourquoi tant de femmes tombent-elles amoureuses de "serial killers" ?

le , mis à jour le
1
Guy Georges, surnommé le tueur de l'Est parisien et accusé de sept assassinats précédés de viols et de quatre agressions sur des femmes, dont une tentative d'assassinat, entre 1991 et 1997, s'entretient avec son avocat, le 19 mars 2001.
Guy Georges, surnommé le tueur de l'Est parisien et accusé de sept assassinats précédés de viols et de quatre agressions sur des femmes, dont une tentative d'assassinat, entre 1991 et 1997, s'entretient avec son avocat, le 19 mars 2001.

La scène est à peine croyable. À l'aube des années 2000, le tueur en série Danny Rolling comparaît devant le tribunal de Floride. Lorsqu'on demande à "l'éventreur de Gainesville" s'il a quelque chose à ajouter, ce dernier, passant outre les objections de son avocat, se lève, éclaircit sa voix, et se met - à la stupéfaction générale - à pousser la chansonnette : "Je me souviens du jour où je t'ai vue, où je t'ai dit que je t'aimais..." La destinataire de ces mots doux, Sondra London, assiste à l'audience. Rouge à lèvres carmin, tenue affriolante, sourire béat, elle tripote distraitement la chaîne en or qu'elle porte autour du cou.

"Please, Mister Rolling, please", tente d'implorer le juge. En vain, Danny Rolling ira jusqu'au bout de sa ritournelle. Il sera condamné à mort en avril 2004 pour avoir mutilé et poignardé cinq étudiants, dont quatre jeunes filles, entre le 24 et le 27 août 1990, et pour le meurtre d'un couple et de son fils, en Louisiane, dix mois plus tôt. Mais à la sortie du tribunal, telle une adolescente fleur bleue, Sondra London minaude devant les journalistes : "Il m'a dit qu'il m'aimait..."

Le phénomène n'est pas isolé ni nouveau. Dans les archives de l'affaire Landru, guillotiné en 1922 pour onze meurtres, on trouve pas moins de 800 demandes en mariage parmi les 4 000 lettres enflammées qu'a reçues "la barbe bleue de Gambais" durant ses quatre ans d'incarcération. Qu'est-ce qui peut pousser ces femmes, parfois...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6695204 le lundi 25 mai 2015 à 09:11

    L'endroit où est place leur cerveaux dans leur corps