Pourquoi naît-il plus de garçons que de filles ?

le
0
Il naît 105 garçons pour 100 filles. Un phénomène connu, mais mal expliqué.
Il naît 105 garçons pour 100 filles. Un phénomène connu, mais mal expliqué.

Chaque année en France, il naît plus de garçons que de filles. En 2013, 381 472 bébés de sexe féminin sont venus au monde dans l'Hexagone, contre 400 149 de sexe masculin. Une moyenne de près de 105 garçons pour 100 filles. On retrouve ce ratio "naturel" dans la plupart des pays du monde, les États pratiquant une élimination prénatale des filles mis à part. Les auteurs d'une récente étude, parue dans la revue de l'académie américaine des sciences (PNAS), proposent une nouvelle explication à ce phénomène : les foetus féminins seraient plus fragiles.Jusque-là, les scientifiques estimaient que tout se jouait au moment de la conception : les femmes tomberaient plus souvent enceintes de garçons que de filles. Mais, pour Steven Orzack, chercheur au Fresh Pond Research Institute de Cambridge, et ses collègues, l'argument ne tient pas : le nombre d'embryons mâles n'excède pas celui des embryons femelles.Une surmortalité aux raisons flouesLes chercheurs se sont donc penchés sur la période de gestation pour trouver les sources de ce déséquilibre. Leur conclusion est claire : les foetus féminins meurent plus souvent que les foetus masculins. Durant la première semaine de grossesse, les embryons mâles restent plus fragiles. Mais le rapport se renverse par la suite et la surmortalité féminine apparaît, très marquée entre la dixième et la vingtième semaine de grossesse. Les derniers temps de la gestation sont à nouveau moins risqués pour les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant