Pourquoi les charges de copropriété augmentent

le , mis à jour le
0

FAIS MOI UN DESSIN - Les charges de copropriété ont augmenté de plus de 40 % en 10 ans. Les copropriétaires motivés peuvent réduire la facture en revoyant les contrats d’entretien ou en refusant des hausses injustifiées d’honoraires. Nos conseils en trois coups de crayon.

Va-t-on payer plus de charges de copropriété? C’est la crainte des copropriétaires qui constatent qu’elles s’envolent. Les charges ne cessent en effet d’augmenter. En dix ans, elles ont bondi de plus de 40 %. En 2013, il fallait compter 46 euros le m2 en moyenne pour un immeuble doté de tous les services dont le chauffage collectif, selon une étude du Particulier. Les assurances, le chauffage et les honoraires des syndics sont les postes qui ont le plus grimpé cette année là.

Le budget logement est un sujet qui fâche. Les relations entre les copropriétaires et les syndics ne sont pas toujours au beau fixe. Ces derniers sont régulièrement épinglés par les associations de consommateurs pour leurs tarifs parfois jugés excessifs ou pour leurs contrats comprenant des clauses dites abusives.

La loi sur le Logement, dite Alur et votée il y a un an, cherche à remédier à ces problèmes. Elle prévoit d’imposer un contrat de syndic type. Même si elle n’est pas encore entrée en application, il n’est pas sur qu’il fasse baisser la note de tous les copropriétaires. Mais il devrait mettre fin à certains abus. Et les copropriétaires seront en meilleure position pour renégocier ce que leur syndic leur coûte. Ils pourront aussi en changer plus facilement, rappelle l’association de consommateurs CLCV.

La loi sur le logement impose également aux syndics d’ouvrir un compte bancaire séparé au nom de la copropriété à partir de mars. Certains syndics ont déjà pris les devants et en ont profité pour augmenter leurs tarifs parfois de 20 %.

Baisse de la facture de fioul et de gaz

Les copropriétaires motivés peuvent tenter d’alléger la facture. N’hésitez pas par exemple à éplucher le contrat du gardien ou de l’employé d’immeuble afin de vérifier que toutes ses tâches sont toujours d’actualité. Renégociez aussi lorsque cela est possible, les contrats d’entretien et de maintenance passés par la copropriété avec des prestataires extérieurs. Et refusez les augmentations infondées des honoraires de syndic..

Bonne surprise toutefois cette année, pour ceux dont la copropriété est dotée de chauffage collectif. La chute des cours du pétrole, fait mécaniquement baisser la facture de gaz et de fioul.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant