Pourquoi le niveau des CE2 ne s'améliore pas

le
8
En français, depuis 1999, les CE2 ont nettement régressé en orthographe, en vocabulaire et en compréhension de texte. En maths, c'est le grand plongeon, notamment en résolution de problèmes numériques.
En français, depuis 1999, les CE2 ont nettement régressé en orthographe, en vocabulaire et en compréhension de texte. En maths, c'est le grand plongeon, notamment en résolution de problèmes numériques.

Il y a deux ans, on criait "victoire" : une étude concluait que les petits CP avaient nettement progressé au cours des quatorze années qui venaient de s'écouler. Gloire à la maternelle, qui avait enfin un objectif pédagogique et une valeur ! Deux ans plus tard, on a repris la même génération, et on a recommencé. Sauf qu'en comparant les résultats obtenus sur les acquis des élèves en début de CE2 en 2013 par rapport à ceux obtenus en 1999, les conclusions n'ont pas été aussi bonnes, loin de là. La note d'information publiée ce mardi par la DEPP (Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance) titre ainsi sans détour : "Les progrès observés à l'entrée au CP entre 1997 et 2011 ne sont pas confirmés en début de CE2." De fait, en tenant compte des limites liées à la méthodologie, les scores obtenus dans la majorité des épreuves stagnent, voire baissent de manière significative dans plusieurs domaines. En français, les CE2 ont nettement régressé en orthographe (de 74 % de réussite à 69 %), en connaissance de vocabulaire (- 6 points) et en compréhension de texte (- 3 points). En mathématiques, c'est le grand plongeon lorsqu'il s'agit de comparer et de ranger les nombres (- 7 points), de résoudre des problèmes numériques (- 8 points), d'organiser des données dans un tableau (- 5 points) ou de reproduire des figures géométriques (- 7 points). Conclusions hâtives Il ne s'agit pourtant pas nécessairement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 27 mai 2014 à 17:23

    La mission socialiste d'abêtir un maximum pour obtenir de futurs électeurs est parfaitement réussie. Les parents qui en sont conscients mettent leurs gamins dans le privé, pour les autres...ma foi, descendants de traîne-patins, traine-lattes ils deviendront MAIS voteront PS, l'essentiel , n'est-ce pas ????

  • frk987 le mardi 27 mai 2014 à 17:19

    En tant que vx c. à la retraite, je sors tous les jours, et tous les jours de classe je vois des centaines de gamins (jeunes et moins jeunes 14-15 ans) faire des randonnées aux environs de la ville. Ou bien je les vois pour les primaires toute la sainte journée dans des cours de récréation à brailler comme des ânes. Certes apprendre quelque chose dans ce contexte, faut être un surdoué.

  • M3890093 le mardi 27 mai 2014 à 16:04

    Et bien on augmentera encore le budget de l'éducation nationale, pourtant le plus élevé de france et d'europe, quelle aubaine ! ce sont des voix de plus au PS financées par l'argent public.

  • M3890093 le mardi 27 mai 2014 à 16:01

    En effet, on ne peut pas tout faire, enseigner et faire de la politique.

  • LeRaleur le mardi 27 mai 2014 à 15:33

    Faut pas le demander, il suffit d'aller dans une classe.

  • nebraska le mardi 27 mai 2014 à 12:45

    Par contre, ils savent mieux se servir d'un téléphone portable ainsi que d'une tablette tactile qu'en 1999.

  • M8603854 le mardi 27 mai 2014 à 12:21

    Incroyable! La prochaine génération de français sera encore plus stupide! Mais où vont-ils s'arrêter?

  • M1531771 le mardi 27 mai 2014 à 12:16

    Que voulez vous quand l'idéologie prime dans toutes les prises de décisions des gouvernements successifs et ce au détriment des enseignements, nous ne pouvons nous attendre à autre chose, hélas !