Pourquoi la nouvelle loi israélienne en faveur des colons inquiète

le
0
Le ministre de l'Éducation Naftali Bennett, membre du Foyer juif, fait pression sur Netanyahu, fragilisé par les affaires. 
Le ministre de l'Éducation Naftali Bennett, membre du Foyer juif, fait pression sur Netanyahu, fragilisé par les affaires. 

Le Parlement israélien a voté dans la nuit de lundi à mardi une loi en faveur des colons, critiquée par la communauté internationale et extrêmement controversée au sein même de la classe politique israélienne. Ce n'est pourtant pas la première fois que des mesures favorables à la colonisation sont prises en Cisjordanie occupée. Pourtant il s'agit d'un acte sans précédent et inquiétant. Décryptage.

Que prévoit la loi ?

La loi permet à l'État de déclarer terres israéliennes des terrains privés palestiniens sur lesquels des Israéliens ont construit sans autorisation en Cisjordanie occupée, soit parce qu'ils ignoraient qu'ils étaient propriétés privées, soit parce que l'État les aurait laissés faire. Les propriétaires palestiniens seraient compensés financièrement ou par d'autres terrains.

Combien de colonies et de logements concernés ?

La loi s'applique à 16 colonies reconnues par Israël. La communauté internationale, elle, considère toutes les colonies comme illégales. La loi permettra aussi de légaliser au regard du droit israélien 53 ou 55 colonies dites "sauvages" selon l'ONG La Paix maintenant ? ce qui signifie non seulement qu'elles perdront leur caractère provisoire, mais pourront s'étendre ? et d'exproprier au minimum 800 hectares de terres privées palestiniennes. En tout, au moins 3 900 logements pourront être ainsi régularisés, selon La Paix maintenant.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant