Pour Marine Le Pen, "il n'y a plus de président de la République"

le
0
La présidente du Front national Marine Le Pen.
La présidente du Front national Marine Le Pen.

Marine Le Pen tient bien son rôle de première opposante à François Hollande. La présidente du Front national assure ainsi dans une interview accordée au Journal du Dimanche qu'"aujourd'hui, il n'y a plus de président de la République en France", mais "seulement des préfets interchangeables, là pour appliquer une politique imposée de l'extérieur".Revenant sur la première moitié du mandat de François Hollande, Marine Le Pen assure qu'"il n'a rien fait", restant "sur la pente de Nicolas Sarkozy, celle de l'effondrement économique et social du pays", tout en ajoutant "une pincée de division de la société". Un sondage BVA pour Orange publié jeudi indique que la cote de popularité François Hollande a une nouvelle fois baissé, atteignant 20% d'opinions positives au mois d'octobre. Seuls 10% des sondés estiment que la politique du président est "efficace"."Purger le malentendu gigantesque"Marine Le Pen se prononce donc une nouvelle fois pour la dissolution de l'Assemblée, assurant qu'il "n'y a pas d'autre moyen pour purger le malentendu gigantesque né de la mise en oeuvre d'une politique rejetée par l'immense majorité des Français".La présidente du parti d'extrême droite affirme par ailleurs qu'elle ne craint pas la concurrence d'Alain Juppé ou de Nicolas Sarkozy, indiquant qu'"ils sont dans un état d'esprit de combat pour la deuxième place, comme le PS".

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant