Pour Manuel Valls, le burkini est "une provocation"

le
18
LE BURKINI EST "UNE PROVOCATION" SELON MANUEL VALLS
LE BURKINI EST "UNE PROVOCATION" SELON MANUEL VALLS

PARIS (Reuters) - Le burkini "est une provocation" et symbolise la volonté de l'islam radical de "s'imposer dans l'espace public", écrit le Premier ministre, Manuel Valls, dans une tribune publiée lundi sur le site du Huffington Post.

Dans ce texte intitulé "En France, les femmes sont libres", le Premier ministre entend répondre à l'article "Regards changés et langues déliées" paru dans le New York Times du 2 septembre, qui donne selon lui "une image insupportable, car fausse, de la France, pays des Lumières et pays des libertés".

L'article du New York Times donne la parole à des femmes de confession musulmane défendant pour la plupart le port du voile islamique et, pour certaines, celui du burkini, maillot de bain très couvrant qui a été interdit dans une trentaine de communes françaises.

Revenant sur une polémique qui a dominé l'actualité en France une partie de l'été, Manuel Valls fait un lien entre le burkini et la montée du salafisme, vision rigoriste de l'islam.

"Le premier principe, c'est l'égalité entre les femmes et les hommes. Il faut avoir les yeux ouverts sur l'influence croissante du salafisme, qui laisse entendre que les femmes sont inférieures et impures et qu'elles doivent être mises à l'écart", écrit le chef du gouvernement.

"Voilà la question, absolument pas anecdotique, qui était au coeur du débat sur le burkini, contraction du bikini et de la burqa. Ce n'est pas une tenue de bain anodine. C'est une provocation, l'islamisme radical qui surgit et veut s'imposer dans l'espace public !", juge-t-il.

Le chef du gouvernement, qui est en contradiction avec certains de ses ministres sur ce sujet, affirme défendre la liberté des femmes, "qui ne doivent pas vivre sous le joug d'un ordre machiste".

"Le corps des femmes n'est ni pur ni impur. Il est le corps des femmes. Il n'a pas à être caché pour protéger de je ne sais quelle tentation", écrit-il.

(Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 il y a 3 mois

    si on peut s'habiller comme on le désire, on peut donc se déshabiller comme bon nous semble ; Tous à poil !

  • odnaz il y a 3 mois

    Je veux bien répondre en bloc. Le problème de la France c'est souvent l'ignorance et la prétention. En matière culturelle et religieuse (accueil et francisation forcée de millions de musulmans), économique (libéralisme), depuis 15 ans scientifique (ogm, pétrole de schiste, éolien) ces deux défauts engendrent des décisions catastrophiques à terme. Alors continuons de choisir des leaders bavards et passés par sciences po + ena (vernis mondain) et on continuera sur le toboggan de la décadence.

  • frenchto il y a 3 mois

    odnaz, vous faites partie de ces gens qui pour ne rien faire noient le poisson. Je ne vois pas très bien ce que vos exemples ont à voir avec le burkini et les musulmans dangereux. Valls a raison et raison contre tous ces ventres mous qui sont prêts à baisser les bras. Moi je ne veux pas voir de ces burkinis sur nos plages. Vos propos homophobes, vous pouvez vous les garder

  • berkowi il y a 3 mois

    A la lecture de certains commentaires, le burkini est de la faute de pleins de monde sauf des islamistes. C'est intéressant comme points de vues.

  • poireaux il y a 3 mois

    odnaz, a entendre votre raisonnement et sans polémiquer, dans 50 ans et à ce rythme on pourrait tous etre convertis et tous en burkini ? Ca fait peur quand meme et pourtant psychologiquement quand je vais sur une plage je pense pas en premier à la promebade des anglais hein.... Alors si j'avais ete victime la derniere chose que je voudrais voir c'est bien un burkini

  • poireaux il y a 3 mois

    odnaz pour etre aller petit de nombreuse fois sur la plage de juan les pins je puis vous assurez que je n'ai jamais vu de papillote sur cette plage... Tout au plus quelque tonne d'or...

  • odnaz il y a 3 mois

    et plutôt que provocation j'aurais employé le mot prosélytisme à sa place. Et là je vais lui en trouver des prosélytes qui ne lui posent pas problème : les LGTB des gay-prides en moule-coui..les sur leur char, ceux invités par Ruquier, les rabbins en chapeaux noirs et papillottes, les Gainsbourg brûleurs de billets, les punks pouilleux et percés, etc .... tous pas très modèles pour nos écoliers.

  • poireaux il y a 3 mois

    La question legitime est : est ce que tu peux faire du topless sur une plage familliale d'un pays du magrehb ?Si la eponse est oui alors je ne vois pas d'inconvenient au burkini... Si la reponse est non, alors on est en droit d'exiger la réciprocité de "la bonne" conduite a tenir....

  • poireaux il y a 3 mois

    La question legitime est : est ce que tu peux faire du topless sur une plage familliale d'un pays du magrehb ?Si la eponse est oui alors je ne vois pas d'inconvenient au burkini... Si la reponse est non, alors on est en droit d'exiger la réciprocité de "la bonne" conduite a tenir....

  • M3977476 il y a 3 mois

    Très belle manière de dire les choses , Charleco