Pour Hillary Clinton, mathématiquement, c'est fait !

le
0
Hillary Clinton lors d'un meeting à Los Angeles.
Hillary Clinton lors d'un meeting à Los Angeles.

La nouvelle est tombée hier. Hillary Clinton a atteint le chiffre fatidique des 2 383 délégués. Elle devient donc la première femme à gagner l'investiture d'un parti dans la course à la Maison-Blanche. Mais son directeur de campagne s'est contenté d'un message très sobre : ?C'est une étape importante, mais il y a six États qui votent mardi avec des millions de gens qui se rendent aux urnes et Hillary Clinton s'active pour gagner chaque voix." Se déroule aujourd'hui le dernier grand scrutin des primaires, avec un gros suspense. Hillary Clinton va-t-elle arriver à remporter le plus gros État en jeu, la Californie ? À la surprise générale, Bernie Sanders, le sénateur du Vermont, la talonne dans les sondages. Le Golden State était pourtant considéré comme sa chasse gardée. En 2008, elle l'a remporté avec près de 8 points d'avance sur Barack Obama.

Les super-délégués, l'arme fatale

Mais voilà, la vague Bernie a tout submergé. Le sénateur socialiste a mené une campagne agressive, sillonnant l'État du sud au nord avec des meetings de rock star qui ont attiré des centaines de milliers de gens. Depuis l'Iowa, il tient à peu près toujours le même discours sur les inégalités sociales. Mais ce qui a changé, c'est le public. Pendant très longtemps, Bernie Sanders a séduit surtout des foules blanches, des jeunes dont il est devenu le héros. Mais en Californie, il a réussi à conquérir les minorités, Latinos et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant