Pooper, l'appli de la crotte de chien, ou l'absurdité de l'ubérisation

le
0
Un homme promène ses deux chiens. Image d'illustration.
Un homme promène ses deux chiens. Image d'illustration.

Il est tard. À peine le repas terminé, le dessert englouti, se pose la question de la promenade du chien. Finalement, quelqu'un se dévoue, prend la laisse et amène un petit sac pour ramasser les déjections de Médor (le prénom a été changé), en cas de grosse commission. Cette scène quotidienne partagée par des millions de famille aurait pu prendre fin. Une application américaine, Pooper, avait conçu un service à base de photos et de géolocalisation pour un ramassage de crottes extérieur. En fait, cette appli était un "fake", comprendre fausse, nous annonce le Monde.fr, qui reprend l'information de Newsweek.

Pourtant tout était parfait : de la com' (communication) à la description. La fausse entreprise avait copié les codes d'Uber et d'Airbnb pour vendre son service dont la version bêta (sans mauvais jeu de mots) devait être lancée à New York, San Francisco et Los Angeles. Le concept était simple : prendre une photo de la crotte du chien et solliciter, grâce à l'application, l'intervention d'un ramasseur. Le tout pour 15 dollars par mois (deux ramassages par mois), 25 (3 au quotidien) ou 35 (version illimitée pour chien au transit compliqué). Les ramasseurs étaient bien évidemment payés. Le slogan : "Plus vous ramassez, plus vous gagnez d'argent." Depuis l'empereur romain Vespasien, on sait que l'argent n'a pas d'odeur...

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant