Policiers tués sur le périph parisien : retour en prison pour le passager

le , mis à jour le
0
Deux policiers de la BAC nuit avaient été tués le 22 février 2013 au petit matin par un chauffard. 
Deux policiers de la BAC nuit avaient été tués le 22 février 2013 au petit matin par un chauffard. 

C'est une histoire dramatique qui le devient encore davantage. Le 21 février 2013, vers 5 h 30, Malaminne Traoré, 22 ans, au volant d'une Range Rover de grosse cylindrée, et Mehdi B., 20 ans, assis sur le siège passager, percutent à plus de 150 km/h sur le périphérique parisien une voiture de la BAC nuit. Le véhicule est projeté « comme une toupie » sur le bitume, dira un témoin, à 71 mètres du point d'impact. Le choc est d'une violence inouïe. Deux policiers meurent sur le coup. Un troisième est grièvement blessé et immédiatement transporté à l'hôpital.

Malaminne Traoré et Mehdi B. sont placés en garde à vue. Les deux hommes expliquent qu'ils sortaient de boîte de nuit, le Madam, dans le secteur des Champs-Élysées, au moment où une voiture de police a voulu les contrôler. Ivres et sans permis de conduire, ils prennent alors la fuite et s'engagent à vive allure sur le périph parisien. Ils ont bu une bouteille de vodka. La suite est assez floue, mais alors que Traoré tente de semer ses poursuivants, Mehdi B. appelle une amie et lui laisse un message sur son répondeur. Entre les bruits de moteur et de sirène, on distingue quelques mots prononcés en arrière-plan par Traoré : « Je m'arrête pas. J'ai pas le permis. »

« Je m'arrête pas, j'ai pas le permis »

Interrogé en garde à vue puis par le juge, Traoré couvre son ami et affirme que Mehdi...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant