Poitou-Charentes : le nouvel audit qui accable Ségolène Royal

le
4
Ségolène Royal en 2012, à La Rochelle. Elle a présidé la région Poitou-Charentes de 2004 à 2014.
Ségolène Royal en 2012, à La Rochelle. Elle a présidé la région Poitou-Charentes de 2004 à 2014.

C'est un rapport, épais de 130 pages, qui ne va pas arranger les affaires du Poitou-Charentes, en particulier des équipes qui, sous la houlette de Ségolène Royal, l'ont dirigé jusqu'en 2015. À la demande du nouveau président de la grande région, le socialiste Alain Rousset (qui coiffe désormais l'Aquitaine, le Limousin et le Poitou-Charentes), le cabinet Ernst & Young a réalisé un audit complet des trois régions. Ce document, dont Le Point a obtenu un exemplaire, va plus loin que les premiers éléments livrés en avril. Il dresse un tableau sévère de la gestion du Poitou-Charentes par Ségolène Royal puis par Jean-François Macaire, qui lui a succédé en avril 2014, à son entrée au gouvernement.

Il y a un mois, les premiers éléments de l'audit révélaient quelques étrangetés fort coûteuses pour le budget picto-charentais. Citons, entre autres, le report d'une année sur l'autre du paiement des entreprises locales, un penchant prononcé pour les emprunts très toxiques, donc potentiellement très onéreux ou encore une habitude ancienne d'aider les entreprises de la région en entrant dans leur capital ou en garantissant leurs emprunts, quitte à investir dans des sociétés flageolantes... Tout cela, l'audit final d'Ernst & Young le confirme. La nouveauté, c'est qu'il dessine un mode de gestion nuisible aux finances régionales. « La situation budgétaire de la région Poitou-Charentes s'est fortement dégradée entre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius il y a 7 mois

    SR a été suffisamment intelligente pour choisir la région de Poitou-Charentes comme base électorale, jugeant ses électeurs assez niais pour la suivre sans esprit critique. Elle a eu raison. Ceci dit, cet audit n'aura aucune conséquence négative pour elle : les Poitevins l'aiment et quand on aime on ne compte pas. Bien joué Ségolène!

  • glitzy il y a 7 mois

    Et naturellement, aucune poursuite judiciaire ou administrative n'est possible ? Alors qu'on fait un procès à une caissière qui vole un bon de réduction...

  • cmoineau il y a 7 mois

    Une class action pour mauvaise gestion, c'est possible??

  • frk987 il y a 7 mois

    Et alors, une fois cet audit payé aux frais des contribuables, ça sert à quoi ? dire qu'elle est nulle, on le sait. Et aucune conséquence financière pour elle...c'est pas beau la nullitude au pouvoir portée par les électeurs, n'oublions pas.....