#Plutôtsympa d'être sifflée dans la rue : Sophie de Menthon crée la polémique

le
1
La présidente d'Ethic (Entreprises de taille humaine indépendantes et de croissance) Sophie de Menthon.
La présidente d'Ethic (Entreprises de taille humaine indépendantes et de croissance) Sophie de Menthon.

Un tweet qui passe mal. Alors que 100 % des femmes qui prennent les transports en commun assurent avoir subi au moins une fois dans leur vie du harcèlement sexiste ou une agression sexuelle, Sophie de Menthon a assuré sur le site de microblogging qu'"il ne faut pas tout confondre : être sifflée dans la rue est plutôt sympa !"Autant dire que le message de la chef d'entreprise et ancienne candidate à la présidence du Medef publié jeudi sur son compte Twitter a fait réagir en cette journée de remise au gouvernement d'un rapport du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh), appelant notamment à combattre le harcèlement et les violences dans les transports en commun. Les réactions au tweet de Sophie de Menthon, postée avec le hashtag #plutôtsympa, ne se sont pas fait attendre. À commencer par la secrétaire d'État à la famille : "Et elle cherche quoi la petite dame avec ce tweet ? Une polémique avec les femmes ou la reconnaissance des beaufs ?" s'est ainsi demandé sur Twitter Laurence Rossignol."Porter plainte pour viol, c'est "#plutôt sympa"D'autres internautes ne sont pas aussi "gentils" que la secrétaire d'État. Quand @pxrtygirl écrit que "porter plainte pour viol et se faire questionner sur ce que l'on porte, c'est #plutôtsympa", @wonderlucie assure que "ce serait #putôtsympa d'arrêter de dire aux filles comment s'habiller et d'apprendre aux garçons que le harcèlement est puni par la loi".Si le hashtag...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp le jeudi 16 avr 2015 à 22:05

    je connais des femmes qui se plaignent de ne plus être draguées, féminisme oblige