Plus que quelques jours pour ouvrir un PEL rapportant 2 %

le
0

Les PEL souscrits à partir du 1er février ne rapporteront plus que 1,5 %, au lieu de 2 % pour ceux ouverts avant cette date.

Les épargnants ont jusqu'à la fin de la semaine pour ouvrir un Plan d'épargne logement (PEL) rapportant 2 %. Ce qui dans le contexte de taux extrêmement bas est très honorable et est comparable, voire supérieur à la rémunération offerte en 2015 par certains fonds en euros d'assurance-vie (certains contrats ont rapporté entre 1,8 % et 2 %) et bien sûr au Livret A (0,75 % net d'impôt). Un taux de rémunération à 2 % est donc une aubaine pour tous ceux qui ne disposent pas encore de PEL, car les plans ouverts à partir du 1er février ne rapporteront plus que 1,5 %. Une fois déduits les prélèvements sociaux de 15,5 %, le rendement net tombera à 1,26 %, contre 1,69 % pour les PEL actuels. Les nouveaux plans seront en revanche plus intéressants en matière de crédit immobilier. Les épargnants souhaitant emprunter bénéficieront d'un prêt à 2,7 % contre 3,2 % précédemment. Ce qui en cas de remontée des taux, permettra d'emprunter à un taux relativement bas.

Mode d'emploi du PEL

Comment fonctionne le PEL? Le taux de chaque contrat est acquis définitivement à l'ouverture et est donc valable pendant toute la durée de vie du placement (les PEL rapportent en moyenne 2,79 % actuellement). On ne peut-être titulaire que d'un seul PEL, mais il est possible d'en souscrire un à chacun de ses enfants ou petits-enfants mineurs. Le montant du versement initial s'élève à 225 euros au minimum et les versement annuels doivent être d'au moins 540 euros par an. A la souscription, l'épargnant s'engage à effectuer chaque année des versements périodiques au minimum de 45 euros par mois ou de 135 euros par trimestre ou de 270 euros par semestre. Il est aussi possible de réaliser en plus des versements exceptionnels. On peut déposer sur son PEL au maximum 61.200 euros (hors intérêts capitalisés).

Après le dixième anniversaire de son ouverture, il n'est plus possible d'effectuer des versements sur un plan, mais le PEL continue de produire des intérêts pendant encore 5 ans. Au bout de 15 ans, il est transformé en livret d'épargne classique au taux fixé par la banque. Attention, tout retrait effectué avant la quatrième année entraîne la clôture du plan.

Enfin, les intérêts annuels des PEL ayant plus de 12 ans sont soumis à l'impôt sur le revenu.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant