Plus que deux mois avant les nouveaux billets de 20 euros

le
0

VIDÉO - La Banque de France lancera dans deux mois un nouveau billet de 20 euros. Plus sûr, il doit permettre de combattre plus efficacement la contrefaçon.

C'est devenu une tradition. Chaque année depuis 2013, de nouveaux billets plus modernes viennent remplacer les anciens. Après celui de 5 euros il y a deux ans, le billet de 10 l'an dernier, un troisième nouveau billet va venir compléter la série «Europe».

Sa mise en circulation débutera le 25 novembre prochain simultanément dans l'ensemble des pays de la zone euro. En France, les billets seront distribués aux guichets et par certains automates des établissements de crédit.

L'idée est d'enrayer la contrefaçon, explique la Banque de France, en créant un billet plus sûr qui comporte des innovations majeures en termes de sécurité et ainsi maintenir une avance technologique sur les contrefaisants. Un portrait d'Europe, personnage de la mythologie grecque, a été placé dans le filigrane et l'hologramme de la nouvelle série de billets en euros. Une conception qui a pris des années de recherche et de développement. À travers ça, le but étant de garder la confiance du public et des marchés en la monnaie unique européenne.

Comme sur les deux précédentes coupures de la même gamme, de petites lignes imprimées en relief sur les bordures gauche et droite du billet permettent aux aveugles et malvoyants d'identifier plus facilement le billet. Ces nouveaux billets conserveront également le graphisme et les différentes couleurs dominantes de la première série. Seule différence: ils ne seront pas vernis comme l'étaient les deux premières coupures.

95% des anciens billets de 10€ ont disparu

C'est le conseil des gouverneurs au sein de la BCE qui à chaque fois est à l'initiative de ces nouveaux billets. Au total, 6,5 milliards de billets vont être produits. Leur fabrication est décentralisée dans plusieurs banques centrales nationales avant d'être répartis dans les 19 banques centrales que compte la zone euro.

Les anciens billets continueront de circuler au même titre que la nouvelle série. Ils devraient être peu à peu être retirés de la circulation, détruits lorsqu'ils reviennent aux guichets des banques centrales, avant de cesser d'avoir cours légal. Une date de péremption qui n'a pas encore été déterminée mais qui sera «communiquée bien à l'avance», assure la Banque de France. Contrairement aux francs de jadis, ils conserveront néanmoins indéfiniment leur valeur et pourront être échangés aux guichets de toutes les banques centrales nationales de l'Eurosystème. À titre de comparaison, les nouveaux billets de 10€ lancés en septembre 2014 ont remplacé en un an 95% des billets de la première génération.

Le lancement de nouveaux billets a un coût, sur lequel la Banque centrale européenne ne souhaite pas communiquer. Il faut compter des frais de recherche, de développement, de communication ainsi que des frais d'adaptation de certaines machines. Les modules d'authentification des matériels qui acceptent, délivrent ou traitent des billets doivent en effet être mis à jour. Les billets de 20€ sont les deuxièmes plus utilisés en Europe et de loin les plus utilisés en France, à plus de 40%.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant