Plus fort que Hollande : le président Thiers et ses trois femmes

le , mis à jour le
2
Plus fort que François Hollande, le président Thiers et ses trois moitiés...
Plus fort que François Hollande, le président Thiers et ses trois moitiés...

Il avait l'ambition d'un Rastignac et un appétit sexuel singulier... Si la phrase pourrait tout autant coller à certains de nos élus d'aujourd'hui, nous parlons ici de notre second président de la République après Louis-Napoléon, Adolphe Thiers, haï par la gauche pour avoir écrasé la commune de Paris en 1871. Ce que l'on sait moins, c'est que cet énergique méridional, homme politique phare du XIX siècle, va vivre avec trois femmes différentes, sous le même toit, toutes issues de la même famille, qui plus est. "En comparaison, les embrouilles familiales du président Hollande semblent bien pâlichonnes...", remarque l'historienne Clémentine Portier-Kaltenbach. Il couche avec la mère et ses deux fillesDans un livre aussi réjouissant que piquant*, elle retrace les incroyables imbroglios familiaux de l'Histoire, entre les pères indignes (Ivan le terrible, Louis XI...), les mères abusives (l'incontournable Catherine de Médicis), les frères impossibles (Louis XIII et Gaston d'Orléans) et autres histoires people croquignolesques de nos ancêtres, dont celle justement celle d'Adolphe Thiers. Ce jeune ambitieux s'entiche d'abord de l'épouse de son bienfaiteur, pas trop pointilleux semble-t-il sur la question, un nommé Alexis Dosne, homme d'affaire fortuné qui pousse son protégé dans les milieux libéraux. Mme Dosne n'est pas en reste : elle croit tellement en Thiers qu'elle devient rapidement sa maîtresse. Mais pour garder son champion à ses côtés,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dhote le dimanche 3 mai 2015 à 10:48

    On aimerait un président qui s'identifie aux grands de ce monde par sa vision de l'avenir, son passé, ses projets de redormes son souci de l'homme et non de lui même en un mot un président à la hauteur de la fonction , malheureusement la réalité est tout autre...

  • M2734309 le samedi 2 mai 2015 à 16:43

    Le mou du genou n'a pas dit son dernier mot. Faut dire qu'il n'y a que là qu'il se distingue un peu !