Plus de décès que de naissances en Europe !

le
1
Des migrants arrivent sur l'île de Kos en Grèce le 19 aout 2015.    
Des migrants arrivent sur l'île de Kos en Grèce le 19 aout 2015.    

L'office de statistique européen nous apporte une étonnante nouvelle. La démographie de l'Union européenne a enregistré durant l'année 2015 plus de décès que de naissances. « 5,1 millions de naissances ont eu lieu dans l'UE, tandis que 5,2 millions de personnes sont décédées », nous apprend le rapport d'Eurostat paru le 8 juillet. Par exemple en Italie, les naissances étaient de 485 800 pour 647 600 décès en 2015. L'Allemagne quant à elle comptabilisait 738 000 naissances pour 925 000 décès. Le pays reste tout de même le plus peuplé des États membres avec 82,2 millions de résidents. Pour la première fois, l'Europe a donc connu « une variation naturelle négative de sa population ». Néanmoins, la variation démographique européenne reste positive.

Crise migratoire

La population continue d'augmenter malgré plus de décès que de naissances en raison du solde migratoire. Il s'est élevé à 1,897 million en 2015 d'après l'étude d'Eurostat. L'Europe a été frappée par un afflux migratoire de populations arrivées par les cotes sud du continent en provenance de pays d'Afrique et du Moyen-Orient. 1,2 million de demandes d'asiles ont été remises à l'UE en une seule année. Un chiffre qui a doublé en un an. La population européenne compte 510,1 millions de résidents en janvier 2016 contre 508,3 millions un an plus tôt. Si les résultats de l'étude sont surprenants, la France, l'Irlande et le Royaume-Uni...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 5 mois

    Moins de CO2, voilà une bonne nouvelle, tout être vivant est par définition un scandale écologique car il respire et émet des gaz......