Pizzas, cannabis et cocaïne

le
0
Les services de police recherchent activement l'auteur du vol de 52 kilos de cocaïne, réalisé à l'été 2014, au siège de la police judiciaire (photo d'illustration).
Les services de police recherchent activement l'auteur du vol de 52 kilos de cocaïne, réalisé à l'été 2014, au siège de la police judiciaire (photo d'illustration).

Son domicile de Clamart (Val-de-Marne) a été perquisitionné récemment mais la police n'y a pas retrouvé la trace du stock de coke dérobé, à l'été 2014, au 36 quai des Orfèvres. En revanche, les enquêteurs de l'inspection générale de la police nationale (IGPN) ont découvert sur place plus de 11?000 ? en liquide. Moussa B., ancien pizzaïolo, soupçonné d'avoir volé 52 kilos de cocaïne dans les locaux de la police judiciaire à Paris, est toujours en fuite. Selon Le Parisien, qui fait état de l'avancée de l'investigation, ce lundi 26 septembre, les enquêteurs continuent de rechercher activement cet homme d'une trentaine d'années, connu de longue date pour trafic de stupéfiants.

C'est la deuxième fois que cet individu échappe aux forces de l'ordre depuis le début de sa cavale, le 1er mars.  En avril, les policiers l'avaient manqué de peu à Meudon (Hauts-de-Seine). Ils avaient interpellé un complice et saisi 1,6 kg de cocaïne et 10 kg de cannabis mais Moussa ne se trouvait pas sur place. La drogue, découverte à Meudon comme à Clamart, ne correspond pas avec celle ? pure à 80?% ? volée dans la nuit du 24 au 25 juillet 2014, affirme Le Parisien. Mais la lumière commence à se faire sur le mode opératoire suivi pour cambrioler les stocks policiers. Le nom de Moussa figurait ainsi dans la mémoire du téléphone portable de Jonathan G. : un ancien membre de la brigade des stupéfiants de Paris (BSP),...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant