Piste tchétchène dans l'enquête sur la mort de Boris Nemtsov

le
3
PISTE TCHÉTCHÈNE APRÈS L'ASSASSINAT DE BORIS NEMTSOV
PISTE TCHÉTCHÈNE APRÈS L'ASSASSINAT DE BORIS NEMTSOV

MOSCOU (Reuters) - L'un des deux suspects placés en détention provisoire dans l'enquête sur l'assassinat de l'opposant russe Boris Nemtsov a servi dans une unité de police de la république de Tchéchénie, dans le Nord-Caucase russe, a déclaré un responsable des services de sécurité d'Ingouchie, cité par des agences de presse russes.

Boris Nemtsov a été assassiné le 27 février à quelques centaines de mètres du Kremlin. Les deux personnes placées en détention provisoire samedi devraient être présentées dimanche à un juge du tribunal moscovite de Basmanni, qui devrait leur notifier officiellement leur état d'arrestation.

L'un d'eux, Zaour Dadaïev, a passé dix ans au sein du bataillon "Sever" (Nord) du ministère tchétchène de l'Intérieur, a déclaré Albert Barakhaïev, secrétaire du Conseil de sécurité de la république autonome d'Ingouchie, voisine de la Tchétchénie.

Les deux suspects, Zaour Dadaïev et Anzor Goubachev, ont été interpellés samedi en Ingouchie, où vivent certains membres de leurs familles, a précisé Albert Barakhaïev, en ajoutant qu'un proche d'Anzor Goubachev avait aussi été interpellé, ce qui n'a pas été confirmé par les services chargés de l'enquête sur la mort de Boris Nemtsov.

On ignore si Dadaïev servait encore dans ce bataillon "Sever" ou s'il l'avait quitté au moment de l'assassinat. Les autorités tchétchènes n'ont pour l'instant pas confirmé l'information.

La Tchétchénie est une république peuplée de musulmans, sur le flanc sud de la Fédération de Russie. Après deux guerres indépendantistes durement matées par les forces de Moscou, elle est sous la férule de Ramzan Kadirov, ancien rebelle qui a fait allégeance à Moscou et jouit d'une autonomie considérable en ce qui concerne les affaires tchétchènes, et notamment les services de sécurité.

Citant une source proche des forces de sécurité tchétchènes, l'agence de presse russe Interfax rapporte qu'un homme mort dans une confrontation avec la police samedi soir à Grozny, la capitale tchétchène, était recherché en lien avec l'assassinat de Boris Nemtsov. Lorsque les policiers se sont présentés dans un immeuble, l'homme a lancé une grenade dans leur direction puis s'est fait exploser avec une autre.

(Christian Lowe et Katya Goloubkova, Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • wanda6 le dimanche 8 mar 2015 à 13:06

    oups hasard

  • wanda6 le dimanche 8 mar 2015 à 12:53

    www.agoravox.tv/actualites/international/article/front-est-de-l-ukraine-monsieur-le-49191#commentaires

  • jyth01 le dimanche 8 mar 2015 à 12:40

    Qui va croire cela? ils pouvaient aussi inculper 2 sdf....méthode KGB. Poutine est vraiment d'une autre époque!