Pierre Moscovici ne fera pas de cadeau au gouvernement !

le
0
Pierre Moscovici a adopté la stricte orthodoxie budgétaire en cours à Bruxelles.
Pierre Moscovici a adopté la stricte orthodoxie budgétaire en cours à Bruxelles.

Jean-Claude Juncker présentera, mercredi, sa nouvelle équipe de commissaires européens qui entreront officiellement en fonction début novembre. Pierre Moscovici, qui prendra le portefeuille des Affaires économiques, tire déjà la sonnette : "La France ne peut se dérober. Elle doit faire en 2015 les 21 milliards d'euros d'économies prévues. Au boulot !" indique-t-il au Point. Une réponse ferme aux propos de Michel Sapin, le ministre des Finances, qui, lors du conseil des ministres, a semblé reculer. "On ne peut pas avoir les mêmes objectifs avec une inflation qui devient très faible", a expliqué le ministre à ses collègues.

Les hypothèses d'inflation du gouvernement (1,2 % en 2014 et 1,5 % en 2015), présentées au printemps dernier, semblent déjà erronées compte tenu du + 0,5 % comptabilisé en juillet sur les douze derniers mois. Michel Sapin a expliqué que la faiblesse de l'inflation impacterait négativement les économies. Le gel des prestations, avec une inflation à 1,5 %, aurait permis d'économiser 500 millions d'euros. La faible hausse des prix vient grignoter l'effort fait par le gouvernement.

Solidaire de l'orthodoxie budgétaire

Mais Pierre Moscovici ne veut rien entendre à ce raisonnement. L'ancien patron de Bercy en reste à l'orthodoxe financière. Il recevra d'ici quelques semaines des éléments du budget français au même titre que l'actuelle commission finissante.

François Hollande, qui s'est battu pour imposer...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant