Pierre Conesa aux musulmans : "Arrêtons le discours de la victimisation"

le
0
La 30e rencontre annuelle des musulmans de France organisée par l'UOIF au Bourget.
La 30e rencontre annuelle des musulmans de France organisée par l'UOIF au Bourget.

Le Point.fr : Vous dénoncez la posture de victimisation qui sévirait dans la communauté musulmane. N'est-ce pas aller un peu loin ?

Pierre Conesa : La France est le pays qui a la plus grosse communauté musulmane, la plus grosse communauté juive, la plus grosse communauté chinoise, la plus grosse communauté arménienne en Europe. Et l'on vient me dire que c'est un modèle d'intégration qui ne fonctionne pas ? Notre modèle d'intégration fonctionne et nous n'avons de problème qu'avec une toute petite partie de la communauté musulmane. Osons désigner ce problème : le salafisme. Cette pratique de l'islam est la plus antirépublicaine qui soit. Je me suis rendu, sur invitation de l'UOIF, à la rencontre annuelle des musulmans de France au Bourget. J'étais aux côtés de ce que Gilles Kepel désigne comme des « entrepreneurs politiques », des gens qui expliquent à qui veut l'entendre que la République rejette les musulmans en les empêchant de vivre leur foi. Mais c'est totalement faux ! Par exemple, ce ne sont pas les lois de la République qui empêchent certaines femmes musulmanes d'aller à la piscine. Ce sont ces femmes qui se l'interdisent elles-mêmes ! On a laissé s'installer un système d'accusation qui entretient un discours de victimisation et l'illusion d'une islamophobie.Nous n'assistons donc pas à une dérive communautaire ?

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant