Philippe Bilger : "François Hollande et les ruines de la gauche"

le
0
François Hollande entouré de ses ministres.
François Hollande entouré de ses ministres.

« Je l'imagine cynique et sadique. » C'est, pour Philippe Bilger, l'attitude de François Hollande observant « les marionnettes » du PS attendre sa décision quant à sa probable candidature à l'élection présidentielle de 2017. Pour lui, pas de doute, le président de la République se lancera en décembre prochain dans une nouvelle campagne, au moment même « où il y aurait de l'honneur et de la grandeur à ne pas y aller ».

Notre chroniqueur explique cette décision par le fait qu'entre « l'ambitieux » Manuel Valls, un Manuel Macron « ravi d'avoir créé » le mouvement En marche ! et une Ségolène Royal ravie devant le souhait de certains de la voir candidate François Hollande se sent « l'obligation » de porter une nouvelle fois sur ses épaules de « président trop bavard » le destin de la France. Une preuve supplémentaire du « naufrage de la gauche ».

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant