Philippe Bilger : DSK est "plus proxénète que client !"

le
0
Le procès pour proxénétisme, où l'ex-directeur du FMI comparaît aux côtés de 13 autres prévenus, a commencé lundi à Lille.
Le procès pour proxénétisme, où l'ex-directeur du FMI comparaît aux côtés de 13 autres prévenus, a commencé lundi à Lille.

Audrey Crespo-Mara : DSK est aujourd'hui renvoyé devant le tribunal correctionnel de Lille pour "proxénétisme aggravé en réunion". À votre avis, ressortira-t-il blanchi ?Philippe Bilger : Je ne sais pas. On se trouve face à une contradiction qui est très rare dans les procédures importantes : le parquet a requis un non-lieu et les juges d'instruction ont décidé de renvoyer pour "proxénétisme aggravé". Donc, on aura une audience un peu étrange où le Ministère public ne soutiendra pas l'accusation, mais la relaxe, et de l'autre côté on aura des parties civiles qui viendront dire qu'il est coupable. Tout cela va donner des audiences passionnantes, très contradictoires, intenses sûrement...Est-ce le procès d'un proxénétisme mondain ? L'enjeu est de savoir s'il existait un réseau de prostitution organisé autour de DSK... Oui et ce qui est certain, c'est que la procédure engagée contre lui et d'autres n'est ni légère ni farfelue ! Il ne s'agit pas des bonnes copines invitées, comme le dit l'avocat Dupont-Moretti. Mais par ailleurs, on ne sait pas si le proxénétisme aggravé, reproché à Strauss-Kahn, est établi. Reste que c'est assez sérieux, car les deux éléments du proxénétisme lui sont reprochés : d'une part d'avoir aidé au proxénétisme, de l'avoir organisé, de l'avoir facilité, et d'autre part (et cela est plus discutable), d'en avoir bénéficié puisque les prostituées - à supposer qu'il l'ait su...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant