"Personne n'entravera l'action réformatrice", dit Manuel Valls

le
3
MANUEL VALLS PRÊT À UTILISER À NOUVEAU L'ARTICLE 49-3 DE LA CONSTITUTION
MANUEL VALLS PRÊT À UTILISER À NOUVEAU L'ARTICLE 49-3 DE LA CONSTITUTION

PERPIGNAN, Pyrénées-Orientales (Reuters) - Personne n'entravera l'action réformatrice du gouvernement, a déclaré vendredi le Premier ministre Manuel Valls, qui s'est dit prêt à utiliser de nouveau, si nécessaire, l'"arme" d'une adoption sans vote d'un projet de loi à l'Assemblée nationale.

Le gouvernement français a surmonté jeudi l'obstacle d'une motion de censure déposée par l'opposition en réplique à son passage en force, via l'article 49-3 de la Constitution, sur la loi sur la croissance et l'activité.

"S'il faut de nouveau utiliser cette arme, nous le ferons bien évidemment", a déclaré Manuel Valls devant la presse en marge d'un déplacement à Perpignan.

Un message à l'adresse de l'opposition de droite mais aussi des "frondeurs" du PS qui ont refusé de voter le projet de loi du ministre de l'Economie Emmanuel Macron, qui prévoit notamment plus de dimanches travaillés.

"Personne n'entravera cette action réformatrice", a dit Manuel Valls à l'intention de ceux qui, "dans l'opposition mais aussi (...) dans la majorité, pensent pouvoir entraver notre action."

"Démonstration a été faite hier qu'il n'y avait pas de majorité alternative", a insisté le Premier ministre, qui a dit sortir de cet épisode "avec une détermination sans faille pour poursuivre (s)a mission jusqu'en 2017".

(Elizabeth Pineau, avec Reuters Photo, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jcbeg le vendredi 20 fév 2015 à 13:27

    Cette action est elle éligible au PEA?

  • M7093115 le vendredi 20 fév 2015 à 13:11

    Ah....... Bon.......personne........IL n'a pas regardé vers sa gauche vers la CGT, vers les écolos,vers tous les fonctionnaires qui vivent au cœur du fromage......

  • aiki41 le vendredi 20 fév 2015 à 12:47

    De quelle action innovatrice s'agit-il ? De la réforme en profondeur de l'Etat qui nous coute trop cher ? Quelle mascarade tout cela et dire qu'il y en a encore qui leur font confiance !