Perquisitions en lien avec l'attentat du Thalys en Belgique

le
1

BRUXELLES (Reuters) - Deux perquisitions ont été menées lundi soir à Molenbeek-Saint-Jean, une des communes de Bruxelles, dans le cadre de l'enquête sur l'attentat commis vendredi dans le Thalys reliant Amsterdam à Paris, a annoncé mardi le parquet fédéral belge.

"Ces deux perquisitions ont eu lieu à Molenbeek-Saint-Jean et s'inscrivent dans la recherche des lieux de séjour éventuels du suspect", précise le parquet dans un communiqué.

"Personne n'a été privé de liberté ou emmené pour interrogatoire", ajoute-t-il, indiquant que seulement "quelques objets ont été emportés pour être examinés plus en détail".

Le parcours du Marocain Ayoub el Khazzani, signalé début 2014 à la France par Madrid pour islamisme radical, se dessine, de l'Espagne où il a vécu pendant sept ans, à la France, où il a travaillé deux mois dans une entreprise de téléphonie, du 3 février au 3 avril 2014, comme l'a indiqué lundi soir à Reuters son ex-employeur.

Selon une source au sein de l'antiterrorisme espagnol, le tireur a rejoint la Syrie après son séjour en France, où il serait retourné par la suite.

Une source proche de l'enquête française a toutefois indiqué que la fiche de renseignement établie par les services français ne portait aucune trace de ses passages en France, et faisait seulement mention de sa présence sur un vol Berlin-Istanbul le 10 mai 2015.

(Barbara Lewis, édité par Chine Labbé)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • acharbi1 le mardi 25 aout 2015 à 16:50

    Des fiches S qui ne servent à rien,s'ils ne sont pas en détention