Périscope : meurtre canular dans la ville de Jean-François Copé

le , mis à jour le
1
18 plongeurs ont été mobilisés à Meaux (photo d'illustration).
18 plongeurs ont été mobilisés à Meaux (photo d'illustration).

Ce lundi, les forces de l'ordre se seraient bien passées de cette mauvaise blague. Une vidéo diffusée sur le réseau social Périscope dans la nuit mettait en scène le meurtre d'un homme dénoncé comme pédophile par l'auteur du film. Après avoir été torturé, l'homme était installé dans le coffre d'une voiture et jeté en caleçon dans le canal de l'Ourcq à Meaux. Diffusée à 3 heures du matin, la vidéo a été prise très au sérieux par la police, qui a mobilisé les plongeurs des pompiers pour draguer le canal et retrouver le corps de l'homme qui avait été jeté dans l'eau. Après avoir visionné les vidéos, la police avait estimé qu'elles étaient suffisamment « crédibles » pour mener l'enquête, a indiqué un policier, sous couvert d'anonymat, à RT France

. Au total, de 6 heures à midi, 1 hélicoptère, 1 bateau doté d'un sonar, 32 pompiers et 18 plongeurs ont été mobilisés pour ce qui s'est avéré être un canular.

La mauvaise blague mène à la garde à vue

À l'origine de la mauvaise blague, trois amis qui ont eu l'idée de faire cette mise en scène macabre. D'après le site RT France, l'un d'entre eux était connu des forces de l'ordre pour avoir déjà fait des canulars. Une mauvaise blague qui ne passe pas auprès des forces de l'ordre, notamment au vu de l'important dispositif qui a été déployé dans la journée pour élucider l'affaire. D'après Le Parisien

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pbenard6 il y a 9 mois

    c'est copé pour faire parler de lui