Pénurie de carburant : "Il a complètement pété un câble"

le
0
Les files d'attente s'allongent vite dans les stations-service qui ont encore du carburant (photo d'illustration).
Les files d'attente s'allongent vite dans les stations-service qui ont encore du carburant (photo d'illustration).

Avec les fermetures de stations-service, la pénurie qui s'installe dans certaines régions et les files d'attente interminables qui s'allongent devant les pompes encore approvisionnées, les automobilistes s'énervent de plus en plus vite. Pour preuve : les insultes et noms d'oiseaux que déplorent les pompistes ouverts ces dernières heures.

Un gérant de station-service et son fils en ont fait les frais dimanche. Cet après-midi-là, un chauffeur s'en est pris à Alain Bertrand : « J'ai laissé passer quelqu'un qui avait une autorisation pour du transport de sang et il y a un automobiliste qui n'a pas apprécié. Cela a dégénéré et il m'a frappé », a raconté le pompiste à France Bleu Armorique. « Il m'a demandé que je le serve également en priorité et il m'a dit que lui aussi avait de la route à faire. Il voulait voir le sang, il voulait voir le document d'autorisation, il a pété complètement un câble. Il m'a frappé à la mâchoire ainsi que mon fils venu me défendre. »

Batte de base-ball

Selon la radio locale, le gérant de la station et son fils se seraient ensuite enfermés dans la boutique de la station alors que l'agresseur se mettait à les menacer avec une batte de base-ball. Celui-ci s'en serait même pris au taxi transportant ledit sang, poussé à s'échapper. L'agresseur, qui aurait été accompagné, a ensuite pris la fuite au volant de son fourgon.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant