Peace for Paris, c'est lui !

le
0
Le dessin de Jean Jullien sur l'hôtel de ville à Nantes durant la minute de silence lundi 16 novembre.
Le dessin de Jean Jullien sur l'hôtel de ville à Nantes durant la minute de silence lundi 16 novembre.

À l'instar du tristement célèbre « Je suis Charlie » de Joachim Roncin, le « Peace for Paris » frénétiquement repris sur les réseaux sociaux fait le tour du monde. Mais qui se cache derrière ce coup de crayon, symbole de solidarité ? Jean Jullien, jeune graphiste français de 32 ans, écoute la radio lorsqu'il apprend qu'une série d'attentats frappe sa patrie d'origine. Le jeune homme qui est né en France mais vit désormais à Londres fait part de son émotion en dessinant un Peace and Love particulier.

Une tour Eiffel noire dans un cercle noir, comme un sigle Peace and Love endeuillé. L'image est belle, simple, et devient instantanément virale. Quelques instants après avoir été publié sur son compte Twitter, le dessin à l'encre noire est repris plus de 150 000 fois. La puissance de l'image est sans appel, la patrie endeuillée fait part de sa solidarité en retweetant cette tour Eiffel accompagnée du hashtag #PeaceforParis où #PrayforParis. Elton John, Madonna, de nombreuses personnalités du monde entier souscrivent avec des milliers d'anonymes à cet élan international de solidarité.

Spontané

Interrogé par nos confrères de Télérama, le graphiste assure ne pas chercher à épater par des clins d'?il à la mode. Il précise que « ce n'est pas la surenchère technologique ou typographique qui compte dans [s]on métier, mais l'esprit de synthèse, le sens de l'observation et la tendresse ». Il applique...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant