Paul Auster : "Trump est le croisement entre Berlusconi et Mussolini"

le
0
L'écrivain américain Paul Auster pose pour une photo, le 22 janvier 2103, à Paris. AFP PHOTO / THOMAS SAMSON / AFP PHOTO / THOMAS SAMSON
L'écrivain américain Paul Auster pose pour une photo, le 22 janvier 2103, à Paris. AFP PHOTO / THOMAS SAMSON / AFP PHOTO / THOMAS SAMSON

L'écrivain américain Paul Auster a le blues. Dans un entretien avec le quotidien canadien La Presse, il confie que le président Barack Obama va « beaucoup [lui] manquer ». « Même avec un président démocrate, cette aile droite est en train de détruire mon pays », affirme Paul Auster. « On est en train de faire disparaître la notion de société commune au profit d'individus qui se battent pour leurs propres affaires. C'est très triste », ajoute cet auteur francophone et francophile.

Cependant, l'écrivain ne « votera pas pour [Bernie] Sanders », rival de la favorite démocrate Hillary Clinton. « J'aime assez Bernie Sanders, mais il me déçoit beaucoup. Ses interventions ne sont que des attaques. Il ne fait qu'exprimer le désarroi de la population, ce qui est légitime, mais c'est ce que fait aussi Donald Trump dans le camp opposé », explique-t-il. Quant au favori républicain Donald Trump, il « est un peu le croisement entre Berlusconi et Mussolini. À la fois dangereux et effrayant », estime Paul Auster. « S'il est le candidat des républicains, ça va être un désastre pour ce parti qui aura besoin d'une réforme en profondeur. »

Obama, le meilleur

Pour Paul Auster, Barack Obama est « nettement le meilleur » de tous les présidents qu'il a connus. Et l'écrivain ne tarit pas d'éloges sur le 44e président des États-Unis : « C'est le plus remarquable des êtres humains. Un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant