Paul-Albert Iweins : "Pour moi, les juges sont indépendants"

le
0
Paul-Albert Iweins, l'avocat de Thierry Herzog, lui-même avocat de Nicolas Sarkozy.
Paul-Albert Iweins, l'avocat de Thierry Herzog, lui-même avocat de Nicolas Sarkozy.

Son client, l'avocat de Nicolas Sarkozy, Me Thierry Herzog, vient d'être mis en examen, notamment pour trafic d'influence. L'ancien bâtonnier Paul-Albert Iweins a répondu à nos questions. Entretien.Le Point.fr : Dans le cadre d'une information judiciaire, c'est normalement au juge d'instruction de procéder aux interrogatoires. Pourquoi cela n'a-t-il pas été le cas la semaine dernière pour Thierry Herzog, Gilbert Azibert et Nicolas Sarkozy, qui ont été interrogés par la police judiciaire ? Était-ce une façon "d'attendrir la viande" ?Paul-Albert Iweins : On peut le penser. C'est une affaire dans laquelle les trois protagonistes sont des gens respectés et respectables. On n'est pas en présence de gangsters qui vont prendre la fuite. On nous dit : "Ils auraient pu se concerter." Cela me paraît peu raisonnable puisque cette affaire a fuité dans la presse au mois de mars et que les écoutes, qui sont les seuls éléments à charge du dossier, ont été publiées sur un site internet. Donc, tous les éléments à charge que l'on est susceptible de nous opposer étaient déjà connus non seulement du public, mais également de nous. Je crois que cette garde à vue n'était pas justifiée. C'est a priori au juge d'instruction d'instruire : il ne peut déléguer aux officiers de police judiciaire que si l'affaire est complexe et qu'il y a trop d'actes à faire. Là, il y a trois auditions et ils sont deux magistrats instructeurs !...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant