Patrick Drahi : un empire à crédit (VIDEO)

le
7

SFR, Portugal Telecom, Suddenlink, Cablevision,...Les multiples acquisitions de Patrick Drahi répondent à une logique industrielle. Mais elles gonflent aussi une dette abyssale qui pèse sur l'emploi et l'investissement dans ces entreprises. Les explications de Guillaume Duval, rédacteur en chef d'Alternatives Economiques. Ecorama du 7 janvier 2016, présenté par David Jacquot, sur Boursorama.com.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vmcfb le vendredi 8 jan 2016 à 10:32

    Patrick Drahi, une star..

  • M5062559 le vendredi 8 jan 2016 à 08:56

    En fait il a des maîtres : les hommes politiques français qui endettent la France pour payer des improductifs.

  • GR207 le vendredi 8 jan 2016 à 00:25

    aremon et jmlhomme, bien d'accord! Tout ça rappelle la folie des grandeurs de Messier. Un nouveau: Moi Drahi maître du monde... Ça finira pareil.

  • jmlhomme le jeudi 7 jan 2016 à 19:09

    curieux d'entendre qu il y a chez ce Monsieur une logique industrielle...... aucune coherence ni de productions ni de moyens à mon avis. De l'ambition soit mais de la à ces choix et ces volumes de developpments ultra rapides (et à quel prix ....) semble plus lié à une forme de deraison innocente de la part de ceux qui suivent

  • cristo77 le jeudi 7 jan 2016 à 16:20

    Ou comment créer une nouvelle crise des subprimes !

  • degrowth le jeudi 7 jan 2016 à 15:46

    Voilà comment on fait payer l'enrichissement d'une personne par la pression sur des milliers de salariés via l'endettement par LBO et par l'optimisation fiscale aux dépens des contribuables. Les seuls qui semblent surs d'y gagner sont ses créanciers si Drahi gagne ils auront encaissé des intérêts si il perd ils récupèreront ces entreprises à bas prix.

  • aremon05 le jeudi 7 jan 2016 à 15:15

    Ca ressemble de plus en plus à de la cavalerie financière de plus en plus opaque, le crédit pour rebouser les dette et ainsi de suite. Tout cela va finir par une faillite retentissante.