Pas de pause dans les réformes, promet Manuel Valls

le
3

POITIERS, Vienne (Reuters) - Il n'y aura pas de pause dans les réformes, a promis samedi le Premier ministre, Manuel Valls, qui a par ailleurs dénoncé le discours "anxiogène" du patronat, devant le congrès du Parti socialiste réuni à Poitiers.

Il a assuré que faire baisser le chômage, qui n'a pratiquement pas cessé d'augmenter depuis le début du quinquennat de François Hollande malgré les promesses d'inverser sa courbe, était la première priorité du gouvernement.

"Nous tiendrons cet engagement et nous réussirons ce défi", a-t-il poursuivi. "Donc nous continuerons à réformer. Il n'y aura pas de pause. Pour amplifier encore la croissance, pour plus d'emplois."

"Nous devons construire une économie compétitive", a ajouté Manuel Valls, qui a reproché au patronat, plus particulièrement au Medef, de tarder à tenir les engagements pris en échange de la baisse des charges du pacte de responsabilité.

"Du côté du patronat, lorsque j'écoute certains dirigeants du Medef, qu'est-ce que j'entends ? Une plainte permanente, un discours anxiogène sur la peur d'embaucher. Des représentants du patronat, nous attendons autre chose (...) Et surtout nous attendons qu'ils tiennent leurs engagements."

(Emmanuel Jarry, édité par yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bearnhar le dimanche 14 juin 2015 à 13:05

    Pourquoi ? J'entend personne leur demander d'arreter ! De parler oui, ils peuvent arreter de parler. De toute manière au moins la moitié de ce qu'ils vont faire est bon à jeter.

  • bordo le samedi 6 juin 2015 à 13:42

    quelles réformes ?

  • janaliz le samedi 6 juin 2015 à 13:20

    Il est rigolo l'hidalgo..... Ainsi il réforma, au passé simple pour les non-initiés...