Parti socialiste : la désertion des militants

le
2
Les estimations vont de 60 000 à 80 000 adhérents au Parti socialiste, alors que la direction évoque le chiffre de 100 000.
Les estimations vont de 60 000 à 80 000 adhérents au Parti socialiste, alors que la direction évoque le chiffre de 100 000.

500 000 adhérents en 2017. C'était l'objectif annoncé fin 2014 par Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste. À quelques mois de l'échéance, le constat est terrible et l'objectif clairement inatteignable : entre 60 000 et 80 000 personnes seraient actuellement encartées au PS. La direction du parti annonçait récemment qu'il disposait de 100 000 militants, mais une enquête menée par Europe 1 décrit une réalité bien moins reluisante. « Les adhésions, encore une courbe qu'on n'est pas près d'inverser », déplore un cadre du parti que la radio a rencontré.

Les différentes fédérations font état d'une baisse de 10 % à 20 % de leur nombre d'adhérents depuis 2012. Preuve de la rupture, cette saignée touche de plein fouet les fédérations les plus emblématiques. Il ne reste ainsi que 5 500 militants dans le bastion du Nord, deux fois moins qu'il y a 10 ans. À Marseille, on est passé de 2 000 militants à 850. Certaines sections, ne comptant plus qu'une poignée de militants, sont ainsi obligées de fusionner pour continuer à exister.

Talonné par le Front national

Devant une telle désertion, certains craignent un déficit de militants préjudiciable pour la bataille de la présidentielle. « Tout cela va se payer en 2017. Une campagne présidentielle, ça ne se fait pas seulement sur Internet. Il faut aussi quadriller le terrain », explique à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp le mercredi 20 avr 2016 à 11:43

    le ps a été fini lorsque hollande à pris le parti, tous les intellectuels et personnes intelligentes se sont barrés ; ne reste que les colleurs d'affiches et ceux qui ont la clef du coffre

  • frk987 le mercredi 20 avr 2016 à 11:04

    Voilà un siècle que le PS prend les gens donc ses militants pour des déments légers, il y a une fin à tout. Le socialisme n'existe plus nulle part sauf en France, en Corée du Nord et à Cuba.......