Paris prêt à soutenir les forces engagées contre l'EI en Irak

le
8
LA FRANCE PRÊTE À SOUTENIR LES FORCES ENGAGÉES CONTRE L'EI EN IRAK
LA FRANCE PRÊTE À SOUTENIR LES FORCES ENGAGÉES CONTRE L'EI EN IRAK

PARIS (Reuters) - La France est prête à apporter son soutien aux forces engagées pour bloquer l'offensive des djihadistes de l'Etat islamique (EI) en Irak, a annoncé François Hollande après un entretien téléphonique avec le leader des Kurdes d'Irak.

De source diplomatique française, on souligne que l'aide envisagée par la France est d'ordre technique et qu'aucune aide militaire a proprement parler n'est à l'ordre du jour.

Le chef de l'Etat français a souligné dans un communiqué que la réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu qui aura lieu ce jeudi soir à New York à la demande de Paris avait pour but de "mobiliser la communauté internationale contre le terrorisme en Irak et afin qu'aide et protection soient apportées à toutes les populations en danger".

François Hollande et Massoud Barzani, président du gouvernement régional du Kurdistan, "ont marqué leur volonté de coopérer pour bloquer l'offensive menée par l'Etat islamique dans le nord-est de l'Irak", peut-on lire dans ce texte.

"La persécution par ce groupe terroriste des minorités religieuses, notamment Chrétiens et Yazidis, constitue un crime d'une extrême gravité", poursuit la présidence.

"Le chef de l'Etat a confirmé la disponibilité de la France à apporter un soutien aux forces engagées dans ce combat", dans lequel les Kurdes sont en première ligne.

Selon des témoins, les djihadistes de l'EI se sont emparés jeudi de trois localités supplémentaires dans le nord de l'Irak, dont celle de Tel Kaif peuplée en majorité de chrétiens.

Les combattants de l'organisation sunnite, qui a proclamé un califat dans les zones qu'elle contrôle en Syrie et en Irak, se sont rendus maîtres des villes de Makhmour, Tel Kaif et Al Kouair, ajoutent ces témoins.

Des habitants de Karakoch (Bakhdida), principale ville chrétienne du pays située au sud-est de Mossoul, se sont enfuis avant l'arrivée des djihadistes.

(Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tropfort le vendredi 8 aout 2014 à 10:45

    Démission !

  • dsta le jeudi 7 aout 2014 à 21:42

    Il se prend pour l'ONU a lui tout seul ce fada !...il n'en sera qu'à sa 3é guerre, lui qui voulait que tout soit apaisé!...quoi que pendant ce temps on génère un nouveau rideau de fumée pendant que la France agonise des pantomimes à répétition de glandouille.... !

  • mlaure13 le jeudi 7 aout 2014 à 20:05

    Ca part d'une bonne intention...mais on a tjrs trois métros de retard !...

  • idem12 le jeudi 7 aout 2014 à 20:00

    Avec quel pognon ?

  • M5441845 le jeudi 7 aout 2014 à 19:20

    En Syrie, on était presque prêt a les aider contre Assad. En Tunisie on est coupable de ne pas les avoir aidé, en Libye c'est l'inverse... De toute façon, avec l'islam, on sera toujours coupable de tout et de son contraire. On remarque quand même que depuis que les Américains exploite les gaz de schistes, ils n'en ont plus rien a F.... du moyen orient et que l'Europe seule avec ses armées "low cost" a beaucoup de mal....

  • pbenard6 le jeudi 7 aout 2014 à 19:13

    ah oui! et comment on va faire? il fallait s'opposer à l'intervention us en son temps

  • d.e.s.t. le jeudi 7 aout 2014 à 19:10

    François Hollande est incapable de gérer son pays, mais toujours prêt à mettre de l'huile sur le feu là où on n'a pas besoin de lui!C'est un record d'être bête à ce point là!

  • LeRaleur le jeudi 7 aout 2014 à 18:56

    Beaucoup trop tard, le cancer est déjà bien enraciné.