Paris - Monumentale cathédrale !

le , mis à jour le
0
Pour couvrir les cinq dômes du centre spirituel et culturel orthodoxe russe, il aura fallu pas moins de 90 000 feuilles d?or 24 carats (8 x 8 centimètres de côté),  
Pour couvrir les cinq dômes du centre spirituel et culturel orthodoxe russe, il aura fallu pas moins de 90 000 feuilles d?or 24 carats (8 x 8 centimètres de côté),  

Au débouché du pont de l'Alma, à deux pas de la tour Eiffel et du musée des Arts Premiers du Quai Branly, le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe de Paris (CSCOR) a été inauguré en grande pompe, ce mercredi 19 octobre 2016, à midi. « Après trois ans de chantier, c'est l'aboutissement d'un projet très parisien, aucunement caricatural et qui respecte les canons de l'architecture orthodoxe », se félicite Jean-Michel Wilmotte, son maître-d'?uvre. Il faut dire que ce russophile averti, travaillant actuellement aux projets urbains du Grand Moscou, a raflé la mise au terme d'un feuilleton à rebondissements, entamé en 2010 avec l'adjudication par Bercy du site de Météo-France à la Russie. En effet, bien que lauréat d'un concours disputé par 444 architectes, l'Espagnol Manuel Nunez-Yanowsky a été écarté in extremis en raison de la ferme opposition de l'ex-maire de Paris, Bertrand Delanoë.

Béton armé et pierres de Bourgogne

Pour faire aboutir son projet, l'architecte a dû revoir sa copie initiale. En effet, afin de ne pas (trop) heurter les esprits, sa nouvelle proposition a joué la carte de la « douceur » et de la « sobriété ». Sur le terrain, une emprise horizontale de 4 650 mètres carrés, moitié moins importante que celle des anciens locaux de Météo-France, déploie un chapelet de quatre bâtiments distincts réunissant côte à côte une école primaire...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant